Choisissez votre langue

Choose your language

Air Hadouk

Hadouk Trio

AIR HADOUK

1 - Lomsha - 7'17"
2 - Aerozen - 4'36"
3 - Babbalanja - 4'08"
4 - Yillah - 5'17"
5 - Dididi - 3'21"
6 - Friday The 13th - 5'17"
7 - Hang Around Me - 2'19"
8 - Hang2hang - 4'53"
9 - Nambaraï Gate - 1'01"
10 - Nambaraï - 4'37"
11 - Ayel - 4'30"
12 - Tricotin - 8'40"
13 - Soft Landing - 5'29"

Invité:
Eric Löhrer: Guitare (6)

Tout en gardant les racines africaines caractéristiques de leur musique métissée, Hadouk trio revient avec un nouvel album studio très aérien et qui nous transporte encore plus loin. Didier Malherbe, Loy Ehrlich, Steve Shehan, inlassables, poursuivent leurs explorations : une reprise de Monk au doudouk, une composition à deux hangs et une autre stupéfiante à la flûte chinoise bau.

-

Didier Malherbe, Loy Ehrlich et Steve Shehan ont croisé leurs trajectoires bien avant de se rencontrer. Celles-ci entraient déjà en résonance, aux confins des déserts, sur le bord des lacs et au creux des vallées, s’appelant mutuellement dans l’ombre silencieuse de tant de musiques à venir. Mais encore fallait-il rassembler toutes ces matières qui en trament le chant, argile, peaux et vents, bronze, bois et cordes, et en pétrir la pâte pour en tirer l’essence, en battre la fibre pour en extraire l’âme. Faire de la rumeur lointaine, traversant le songe du dieu endormi, cette grande ritournelle enveloppant le monde, assemblant ses couleurs et captant ses parfums. Sans doute, le secret d’Hadouk est-il là, au bout de cette ligne de fuite où le nomade voit surgir un cosmos en écoutant la terre.

Sur les traces mêlées d’Hermann Melville et de Saint-Exupéry, Hadouk Trio joue désormais la fille de l’air. En terrain connu, certes, mais toujours en mouvement vers quelque terra incognita, nos trois baroudeurs de sons ouvrent ici d’autres pistes auxquelles font maintenant échos de nouvelles lignes aériennes… Bienvenue à bord d’Air Hadouk ! Transport garanti sans kérosène, décollage « aérozen », pour un périple aux destinations en devenir. Plus élégant que le low coast, plus chic encore que le saut orbital du tourisme spatial, Air Hadouk offre un survol planétaire aux saveurs hédonistes, naturellement poussé par zéphyrs et alizés. En ligne de mire : cet horizon où confins et intime se rejoignent, et depuis lequel les rivages continentaux se redessinent à l’aune de nouvelles métamorphoses instrumentales.
Visant l’azur, Hadouk épure ses lignes, s’allège et s’élève, plus aérien que l’atmosphère. Swing et loopings, mélodies en escadrilles, haute voltige rythmique et harmonies planantes, nos trois copilotes optent résolument pour le jeu des figures libres. Mais ils sauront aussi vous conduire, sans turbulences, vers un atterrissage en douceur. Bon vent !

Bruno Heuzé

Photo : Christine Malherbe